La porte des pluies

Jérémy Semet et Léa Mazé

La Marmite à Mots / 2017 / 44 pages

Maintenant, quand je repense à Papa, je souris.

Quelle découverte! Je suis tombée sur ce sublime album qui traite un sujet difficile : la perte d’un parent et comment apprendre à vivre avec son absence.  

Lily est triste. Son papa est parti, emporté par la vilaine Ma Ladie et elle ne sait pas quoi faire pour empêcher ce gros chagrin de rester là dans son ventre. Alors quand un jour la porte qu’elle dessine sur la vitre dégoulinante de pluie s’ouvre comme pr magie, elle se dit que c’est peut être là, ce « quelque part » où est parti son papa.  

C’est une véritable aventure qui commence pour elle, dans un monde magique et farfelu qu’elle reconnaît bientôt pour l’avoir déjà vu dans les livres qu’écrivait son papa. Elle y fait la rencontre de tous les personnages qu’il inventait pour elle. Et puis elle le retrouve aussi, lui, occupé à écrire ses prochaines histoires. Elle est rassurée de le savoir bien dans ce monde féerique et elle peut rentrer chez elle, retrouver sa maman, sereine.  

Une très belle histoire sur le cheminement du deuil qui est si difficile à comprendre quand on est un petit garçon ou une petite fille et qu’on doit l’affronter trop tôt (et même pour les plus grands). Les dessins sont emprunts d’une poésie tendre et on referme ce livre touchés par le thème mais apaisés par sa façon d’être.  

Âge idéal : dès 6 ans


Laisser un commentaire


Articles similaires