Le sourire du scorpion

Prix des lecteurs du Livre de Poche 2022 – Polars

Patrice Gain

Le Livre de Poche / 2022 / 240 pages

Dans l’errance qu’engendre le délitement de sa famille, il découvre la grande douleur, celle qui fissure les barrières et ouvre les portes à ceux qui savent s’engouffrer dans la détresse d’autrui. Mais, en dépit du chaos, Tom ne peut s’empêcher de retracer les événements et le doute s’immisce : ne sont-ils pas les victimes d’une Histoire bien plus grande que la leur?

J’ai découvert avec plaisir la plume de Patrice Gain. J’aime beaucoup son rapport à la nature et ses descriptions très immersives, presque poétiques qu’il nous livre par la voix de Tom, évoluant au fil des saisons et du temps qui passe.

On rencontre ici Tom et Luna, jumeaux adolescents et fusionnels, leurs parents qui aiment vivre hors des normes de la société, se laissant porter au gré de leur bus rouge récupéré dans un cirque et aménagé en foyer chaleureux. Avides d’expériences les emmenant hors des sentiers battus, Alex et Milly, accompagnés par leur guide devenue leur ami originaire des Balkans, Goran, ont décidé d’une sortie de quatre jours en famille pour descendre en rafting les gorges de la Tara. Pourtant cette fois, Milly a un mauvais pressentiment. Quelque chose ne va pas. Et tout dérape.

C’est l’histoire d’une famille qui se désagrège et dont chaque membre survivant cherche par différents moyens à trouver la voie de la rédemption. Mais c’est aussi l’Histoire avec un grand H qui s’attarde sur les massacres de la terrible guerre survenue au Monténégro, en Serbie, en Bosnie, là où les peuples vivaient en parfaite harmonie jusque-là. Quel avenir pour ces destins brisés…

Je me demandais ce qui nous définissait : était-ce l’ensemble de nos actes ou seulement les conséquences de nos erreurs?

Non effectivement, comme souvent lu, cette histoire ne possède pas les codes classiques du polar. Elle est à part. Mélange de romain noire et de nature writing ? Mais moi en tous les cas, j’ai été complètement happée. Par la capacité de l’auteur à nous faire ressentir les émotions si entières de ses personnages, à sursauter au plus petit cognement de porte par peur d’apprendre la prochaine mauvaise nouvelle. Happée par cet amour gémellaire touchant, par cette mère désabusée et désarmée, par la force de résilience présente au fond de chacun de nous mais qui nous entraîne parfois sur des voies si éloignées.

J’ai lu ce livre dans le cadre du #prixdeslecteurs2022polar dans la sélection du mois de mars. Alors peut-être effectivement que le Sourire du Scorpion n’est pas le polar de l’année. Mais c’est un livre dont je me souviendrai longtemps et qui a su me venir me chercher au moyen d’émotions subtiles et profondes.

Venimeux, c’est ce qu’ils étaient. Deux cent cinquante Scorpions à l’idéologie ultranationaliste, ultraviolente et sauvagement féroce. Une armée génocidaire. Une troupe de destruction massive.

Note : 4 sur 5.

Laisser un commentaire


Articles similaires